Le partenaire de jeu de toutes les familles!

A l’approche des fêtes de fin d’année et des nombreux moments passés en famille qui s’annoncent, Duracell met les bouchées doubles. La marque souhaite ainsi inciter les familles à partager des instants à jouer activement ensemble et à soutenir l’association SOS Villages d’Enfants.

Nov 14, 2014

Au programme: Duracell révèle les conclusions de son étude paneuropéenne sur la place des écrans dans les familles européennes et leurs habitudes en matière de jeu; annonce sa participation au salon Kidexpo – le plus grand rendez-vous des familles en France; et dévoile son projet phare de Noël avec LE BHV MARAIS.

Une étude Duracell révèle une véritable progression du temps passé devant les écrans tandis que celui consacré aux moments de jeu en famille est en recul.

La marque au lapin dévoile les résultats et analyses de son étude paneuropéenne exclusive, menée auprès de 6 000 familles, sur les évolutions des comportements parentsenfants en matière de jeu. Une conclusion s’impose : les écrans sont omniprésents dans les familles et leurs moments de jeu, mettant à l’écart les activités plus traditionnelles.

C’est bien connu, certains enfants passent trop de temps devant les écrans, que ce soit la télévision, les ordinateurs, les smartphones ou les tablettes. De récentes recherches ont même prouvé qu’au cours de leur enfance, les enfants passaient plus de temps à regarder la télévision1 qu’à être à l’école! Depuis plus de 50 ans, la pile alcaline qui dure le plus longtemps au monde fournit l’énergie de milliards de torches, de voitures téléguidées, de figurines d’action, de poupées parlantes ou de petits animaux en peluche tout doux. Duracell comprend donc vraiment les bénéfices procurés par le partage d’instants de jeu et souhaite amener les enfants et les adultes à jouer à nouveau ensemble. Les résultats de son enquête paneuropéenne mettent en avant un réel désir – et besoin – des parents à renouer avec leurs enfants à travers le jeu «actif».

Le temps passé devant les écrans est non seulement une réalité pour les enfants mais aussi pour les parents. Selon l’étude Duracell, plus de 6 parents européens sur 10 passent plus de 2 heures de leur temps libre chaque jour devant un écran alors que ce chiffre descend à un peu moins de 4 enfants sur 10 pour les plus petits. Côté français, on comptabilise 60% des adultes passant cette même limite de temps, contre 25% pour leurs enfants. Les parents de l’hexagone passent donc 2 fois plus de temps devant les écrans que leurs enfants. Ça n’est donc pas une surprise d’apprendre que 70% des enfants pensent que leurs parents passent trop de temps derrière leurs écrans2, 4 sur 10 reconnaissant même communiquer avec leurs parents par sms, email, ou réseaux sociaux alors qu’ils sont dans la pièce d’à côté2.

Et ce phénomène du «toujours connecté» ne semble pas perdre de vitesse avec les horaires de travail qui s’allongent et le grand succès des applications dans tous les aspects de la vie quotidienne, les derniers chiffres révélant même que l’utilisation des tablettes dans les familles a doublé en un an3. En dépit de cette tendance, 60% des familles européennes interrogées reconnaissent qu’ils seraient favorables à une cure de désintoxication numérique, et qu’ils passeraient plus de temps à jouer ensemble en famille s’ils ne jouaient pas sur leurs écrans. 60% des parents français déclarent avoir beaucoup de plaisir à jouer «activement» avec leurs enfants. En comparaison, seuls 20% des parents l’expriment lors de l’utilisation d’écrans pour jouer avec eux, soit trois fois moins. S’ils n’utilisaient pas d’écrans, plus de la moitié des parents français avouent qu’ils passeraient plus de temps à jouer avec leur enfants à l’extérieur (57%) comme à la maison (51%). Pour 37% d’entre eux, ils parleraient et échangeraient davantage.

Par ailleurs, certains endroits ou moments restent sacrés, et donc sans écrans, pour les Français: le bain (73%), les toilettes (65%), le lit (65%) et la table du diner (54%). Cependant, seuls 24% des Français considèrent le moment du coucher (traditionnellement dédié à la lecture d’une histoire) comme un instant sans écran.

Nathalie Vimar, responsable de la communication de Duracell indique que «Les résultats du sondage Duracell montrent que l’utilisation des écrans, lorsqu’elle est excessive, peut devenir un frein. A l’approche de l’automne, il est encore plus tentant de se réfugier derrière son écran et ne plus jouer dehors. Cependant, il est important de rappeler qu’il y a un temps et un lieu pour tout, y compris pour les écrans. Lorsque les familles éteignent leurs écrans, quelque chose de spécial peut se produire. C’est pourquoi Duracell, appelle les familles à éteindre leurs écrans et activer leur imagination #powerimagination».

Frédéric Tordo, Psychologue clinicien, Docteur en psychologie clinique, psychanalyste,
chercheur associé CRPMS Paris 7 Diderot.

«Une nouvelle culture est en train de se mettre en place. Ce n’est plus seulement celle des livres, mais celle des écrans, avant de donner probablement naissance à une culture nouvelle associant les bénéfices des deux, une culture « par les écrans ». Cette culture bouleverse tous les domaines: le travail du lien à soi-même et aux autres, le rapport à sa propre image et à l’ensemble des représentations qui nous entourent, la relation au temps, à l’espace, aux divers apprentissages et aux formes de la connaissance. Ces bouleversements suscitent de nouvelles formes de réseaux sociaux et d’organisation familiale, mais surtout des fonctionnements psychiques différents marqués par la prévalence de mécanismes de défense nouveaux. Introduire au bon moment ces technologies numériques dans l’éducation des enfants, est ainsi indispensable. La règle des 3-6-9-12 est un premier pas important en ce sens : pas d’écran avant trois ans; pas de console personnelle avant six ans; Internet accompagné à partir de neuf ans; Internet seul après douze ans. Si cette règle est nécessaire, elle n’est pas suffisante. Il faut aussi faire une éducation à la distinction intime – public, au droit à l’enfant de son image. Et faire comprendre également ce paradoxe du virtuel numérique : on peut être seul devant son ordinateur, et en même temps relié à des milliers d’internautes».
1. Archives of Disease in Childhood
2. Recherche de la New Forest National Park Authority 2014
3. The Communications Market Report, Ofcom 2014

A la rencontre du lapin DURACELL® pour jouer et soutenir une bonne cause!

Du 23 au 27 octobre 2014, Duracell participe au salon Kidexpo, le plus grand rendez-vous familial de l’année. A cette occasion, à 9 semaines de Noël, Duracell engage les familles à se retrouver autour du jeu et se mobilise pour l’association SOS Villages d’Enfants. La marque au lapin y dévoilera les résultats de son étude européenne exclusive et un espace dedié proposera aux visiteurs des animations en duo parent-enfant. Un événement qui tombe à point nommé pour la marque qui soutient pour la deuxième année consécutive l’association SOS Villages d’Enfants, et qui se mobilise pour offrir à chacun de ces enfants un jouet Hasbro et des piles Duracell.
Les visiteurs du salon Kidexpo pourront participer de plusieurs façons :
• Ramène ta pile! Une pile usagée rapportée sur le stand Duracell = une pile offerte à l’association
• A la chasse au lapin géant! Une photo parent-enfant aux côtés du lapin Duracell prise lors de l’événement et postée sur Facebook, accompagnée du #powerimagination = une pile offerte à l’association et la possibilité de gagner deux Xbox One, des jeux vidéo pour Xbox et des peluches lapins Duracell.

Et pour ceux qui n’auraient pas encore d’entrées pour le salon, plusieurs tickets sont à gagner sur la page Facebook Duracell depuis le 6 octobre.

DURACELL® et l’association sos villages d’enfants: un partenariat qui dure pour le plus grand plaisir des tous petits

Duracell et Hasbro s’associent à SOS Villages d’Enfants pour que Noël dure encore plus longtemps!

Le 20 novembre 2013, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, Duracell et Hasbro ont annoncé une initiative commune au profit des villages SOS, pour donner le sourire, pour longtemps, aux enfants de l’Association. Pour Noël 2013, tous les enfants des villages SOS se sont donc vu offrir par les 2 partenaires, des jouets Hasbro, tous alimentés avec des piles Duracell. Au total, près de 700 jouets Hasbro ont été distribués aux 13 villages SOS de France Métropolitaine, première réalisation du partenariat légitime entre ces 2 marques, lorsque l’on sait que près d’un quart des piles achetées est à destination des jouets d’enfants.

Cette année encore, le partenariat est reconduit et DURACELL & HASBRO offriront aux enfants des villages SOS un jouet HASBRO fourni avec les piles DURACELL. La marque au lapin rose remettra à l’association un stock important de piles pour répondre à tous les besoins quotidiens des villages (lampes torches, télécommandes, alarmes incendies, etc). Pour prolonger le sourire des enfants, une aide financière sera également apportée pour soutenir le fonctionnement des villages.

DURACELL® fait durer le jeu encore plus longtemps au BHV MARAIS

Cette année, Le BHV MARAIS invite Duracell dans ses vitrines animées, pour que le jeu dure encore plus longtemps. Une vitrine pas comme les autres puisqu’il s’agira de la 1ère vitrine qui dure, qui dure, qui dure… Et restera illuminée chaque soir plus longtemps pour les petits et les grands, alors même que la rue de Rivoli aura éteint ses mille feux.

Et pour fêter cette invitation comme il se doit, le célèbre lapin rose arpentera les allées du magasin toute la journée du 26 novembre pour inviter parents et enfants à partager un moment ensemble et aider les enfants de l’association SOS Villages d’Enfants en postant des photos de leur complicité accompagnées de #powerimagination sur les réseaux sociaux.

précédent presse nouvelles

Lisez les dernières nouvelles, informations et derniers communiqués de presse de Duracell et obtenez l'accès exclusif au contenu, aux fichiers média et plus encore !

DURACELL Identifiant pour les journalistes

Connectez-vous pour obtenir l'accès exclusif au contenu, aux communiqués de presse, fichiers média et plus encore !